Il y a longtemps que les observateurs de la vie publique au Liban se demandent pourquoi l’Organisation des Nations unies, supposée lutter contre la corruption, flirte avec le pouvoir politique. Des députés ont demandé publiquement que l’on expulse les unités de gestion du Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD) établies dans la plupart des ministères.

Or récemment, une lettre a fait grand...

يمكنكم الاطلاع على المقال المطلوب وأرشيف يصل إلى عشرة أعوام من "السفير" عبر تسجيل الدخول أو الانتساب الى أسرة "السفير"