« Je sens dans Saad l’odeur de Rafic Hariri, cela constitue une raison suffisante pour voter pour la liste qu’il soutient » (un électeur).

Si la démocratie pouvait s’exprimer, elle aurait demandé aux Beyrouthins : « A quoi je sers, moi, si c’est pour asseoir au pouvoir, en passant par les urnes, la vieille classe politique corrompue ? Un tel résultat est...

يمكنكم الاطلاع على المقال المطلوب وأرشيف يصل إلى عشرة أعوام من "السفير" عبر تسجيل الدخول أو الانتساب الى أسرة "السفير"