L’armée syrienne a repris la « perle du désert », que le monde avait perdue. L’histoire ne dira pas que Palmyre a été engloutie pour toujours, que ses temples n’ont jamais existé, que son oasis n’est qu’un mirage et que ses habitants d’autrefois ont enfermé dans les pierres l’héritage de toute une civilisation. La mémoire ne peut être longtemps captive dans un tel...

يمكنكم الاطلاع على المقال المطلوب وأرشيف يصل إلى عشرة أعوام من "السفير" عبر تسجيل الدخول أو الانتساب الى أسرة "السفير"