L’écrivain n’est pas enfanté par une seule ville. Il a autant de mères que de villes qui ont veillé sur lui. C’est pourquoi tout écrivain possède un pays natal, un autre pour son cœur et un troisième pour sa plume.

Il y a des villes qu’on habite et d’autres qui nous habitent. Des villes qu’on écrit et d’autres qui nous écrivent.

Il n’existe aucun...

يمكنكم الاطلاع على المقال المطلوب وأرشيف يصل إلى عشرة أعوام من "السفير" عبر تسجيل الدخول أو الانتساب الى أسرة "السفير"