21 juin 2014.

Tout sauf l’arabe

  Comme à l’accoutumée, Beyrouth et les régions libanaises ont célébré à l’unisson la Fête de la musique. Les Libanais ont prouvé, une fois de plus, qu’ils n’étaient en rupture avec aucune fête ou occasion de réjouissance, quelle que soit sa provenance. Munis de leurs divers instruments...

يمكنكم الاطلاع على المقال المطلوب وأرشيف يصل إلى عشرة أعوام من "السفير" عبر تسجيل الدخول أو الانتساب الى أسرة "السفير"