Le 13 juillet 1984, on tentait d’assassiner Talal Salman. Depuis ce jour, ce ressuscité célèbre chaque 14 juillet ce qu’il appelle « un second anniversaire ». Comme le disait Friedrich Nietzsche, « Tout ce qui ne tue pas rend plus fort ».

   Et, pour la première fois, trente ans après, Talal Salman raconte sa propre tentative...

يمكنكم الاطلاع على المقال المطلوب وأرشيف يصل إلى عشرة أعوام من "السفير" عبر تسجيل الدخول أو الانتساب الى أسرة "السفير"