Tandis que les États et les puissances soutenant les armées terroristes et les takfiristes se préparaient à donner « l’assaut final » contre Damas pour renverser son régime, le président russe fustigeait, le 28 septembre dernier du haut de la tribune de l’ONU, une administration Obama « corrompue, stupide et bonne à rien », l’accusant d’avoir « engendré le...

يمكنكم الاطلاع على المقال المطلوب وأرشيف يصل إلى عشرة أعوام من "السفير" عبر تسجيل الدخول أو الانتساب الى أسرة "السفير"