Depuis le déclenchement de la révolution en 2011, le monde arabe s’est peu à peu familiarisé avec les visages des politiques tunisiens qui ont occupé le devant de la scène, au sein de la présidence, du gouvernement, des différents partis ou encore du Conseil constitutionnel.

Suite à l’attribution du prix Nobel de la paix, d’autres visages jusque-là anonymes se sont soudain retrouvés sous la...

يمكنكم الاطلاع على المقال المطلوب وأرشيف يصل إلى عشرة أعوام من "السفير" عبر تسجيل الدخول أو الانتساب الى أسرة "السفير"