Même les rituels du Hajj cette année ont été lavés dans le sang des musulmans, mêlé à celui des agneaux sacrifiés pour la fête de l’Aïd al-Adha. Comme si le sang d’une myriade de victimes du terrorisme religieux ne suffisait pas, répandu partout et en tous lieux, de l’Orient au Maghreb, au nom d’une nouvelle Jahiliya (ère d’ignorance) imposée comme la vraie religion....

يمكنكم الاطلاع على المقال المطلوب وأرشيف يصل إلى عشرة أعوام من "السفير" عبر تسجيل الدخول أو الانتساب الى أسرة "السفير"