Il est triste de constater que l’Irak se transforme peu à peu en pays pauvre, lui pourtant si riche en ressources naturelles, avec ses deux fleuves majeurs, et pourvu de vastes réserves de pétrole à fort débit de production. Le gouvernement actuel s’y montre incapable de présenter un budget ; pire, il met un point d’honneur à en exclure toutes les dépenses en projets de développement, pourtant...

يمكنكم الاطلاع على المقال المطلوب وأرشيف يصل إلى عشرة أعوام من "السفير" عبر تسجيل الدخول أو الانتساب الى أسرة "السفير"