Il est tout à l’honneur de Saad Hariri de prendre des initiatives là où les autres ont manqué d’audace, mais il est fâcheux pour lui d’avoir effectué un tel revirement politique et de s’être retourné contre un héritage qu’il avait lui-même enraciné dans le cœur de ses partisans. Ceux-ci l’ont en effet entendu, dans son discours de soutien à Aoun en forme de virage...

يمكنكم الاطلاع على المقال المطلوب وأرشيف يصل إلى عشرة أعوام من "السفير" عبر تسجيل الدخول أو الانتساب الى أسرة "السفير"