Je n’ai qu’une série de tristes et honteuses nouvelles à te rapporter. La première touche au comité de l’Inspection centrale, qui ne se réunit plus comme le stipule la loi – et dont les membres continuent à toucher leur salaire sans accomplir leur devoir. La deuxième concerne la grogne populaire, à laquelle l’Inspection a dû faire face directement, lorsque des activistes du collectif « Nous...

يمكنكم الاطلاع على المقال المطلوب وأرشيف يصل إلى عشرة أعوام من "السفير" عبر تسجيل الدخول أو الانتساب الى أسرة "السفير"