L’homme immature et sans conscience donne à voir son corps blessé, malade ou meurtrier, guerrier contre l’humain, perdant son âme à chaque flot de sang. Ses dissensions et ses failles se révèlent à la façon dont il use de son corps.

Toi qui es femme, connais-tu ton corps, sais-tu ce qui en toi cristallise le désir si constant au cours de l’histoire, de t’avilir, de te soumettre, te nier dans ta...

يمكنكم الاطلاع على المقال المطلوب وأرشيف يصل إلى عشرة أعوام من "السفير" عبر تسجيل الدخول أو الانتساب الى أسرة "السفير"