En dépit du changement de visages et de personnalités au poste de la présidence au cours des quatre dernières années, l’Égypte n’a pas expérimenté de mutation fondamentale dans sa politique étrangère. Certes, on notera l’éviction des Frères musulmans et de leurs alliés, la Turquie et le Qatar, ainsi que la réactivation de l’axe Égypte-Golfe, mais globalement...

يمكنكم الاطلاع على المقال المطلوب وأرشيف يصل إلى عشرة أعوام من "السفير" عبر تسجيل الدخول أو الانتساب الى أسرة "السفير"