On n’en parle pas, on n’en prononce pas le nom : pédophilie. Un sujet encore tabou dans le monde arabe. On n’écrit pas, on ne traduit pas ce mot d’origine grecque dans les dictionnaires arabes : notre lexique ne le reconnaît pas. On n’en cite pas les cas, on n’en rapporte pas les abus : le nombre de viols réellement perpétrés sur les enfants est sans commune mesure avec celui des cas officiellement...

يمكنكم الاطلاع على المقال المطلوب وأرشيف يصل إلى عشرة أعوام من "السفير" عبر تسجيل الدخول أو الانتساب الى أسرة "السفير"