Elle avait beaucoup d’allure, un style ensorceleur qui répondait à son goût pour l’impertinence. Son caractère entreprenant se lisait dans l’insistance de ses yeux verts. A sa belle plastique, elle joignait une admirable beauté de bédouine, la beauté arabe parfaite, telle que l’ont chantée les poètes. Son corsage se chargeait de valoriser les mouvements d’une poitrine qui ne pouvait passer...

يمكنكم الاطلاع على المقال المطلوب وأرشيف يصل إلى عشرة أعوام من "السفير" عبر تسجيل الدخول أو الانتساب الى أسرة "السفير"